L’Île de la Cité

Les matériaux de l’urbanisme sont le soleil, les arbres, le ciel, l’acier, le ciment, dans cet ordre hiérarchique et indissolublement. –Le Corbusier














Notre Dame 2024

Et la Rénovation de l’île de la Cité

Le 7 décembre 2015, le Président de la République François Hollande a confié à Mr Perrault, architecte et urbaniste, et Mr Bélaval, Président du Centre des Monuments Nationaux, une mission d’étude et d’orientation sur ce que pourrait être la place de l’Île de la Cité à l’horizon des 25 prochaines années. Le rapport de la mission fut remis à Mr Hollande et Mme Hidalgo, maire de Paris, le 16 décembre 2016 comme prévu. Le rapport de 56 pages, auquel s’ajoutent 9 planches graphiques, se conclut par une liste de 35 recommandations. Une exposition publique du projet dans l’édifice de la Conciergerie eut lieu du 15 février au 2 mai 2017. Une semaine après, le 7 mai 2017, Mr Macron entre à l’Élysée et hérite du project de l’Île de la Cité. Presque deux ans plus tard, les choses sont compliquées. Le président doit faire face aux émeutes hebdomadaires des Gilets Jaunes commencées le 17 novembre 2018, à l’opposition d’une majorité de la population ainsi qu’aux implications du récent incendie de Notre Dame de Paris.

Le rapport des deux architectes insiste sur la candidature de Paris pour accueillir les Jeux olympiques de 2024 et celle de la France pour devenir hôte de l’Exposition Universelle de 2025. Il recommande d’envisager de profiter des dynamiques de l’entretemps pour enclencher les travaux relatifs au nouveau schéma de mobilité de l’île ainsi qu’au renforcement des attraits paysagers et touristiques. L’accroissement prévisible du nombre de touristes présents à Paris dans le cadre de ces deux manifestations engage l’Île de la Cité à renforcer d’ici à ces échéances l’offre de logements et de services de l’île. Le rapport indique aussi (1) que l’on doit entre autre parvenir à réintroduire des activités ayant quitté l’Île de la Cité, grâce à de nouveaux espaces dégagés, (2) que l’on va offrir des logements de toutes natures, activités tertiaires, notamment en cherchant à y faire s’implanter des start-ups et bien sûr des commerces et services, et (3) que l’esquisse du projet démontre la possibilité de créer environ 100000 m² nouveaux sur l’île – soit une valeur foncière nouvelle dépassant le milliard d’euros – sans transformation radicale de son paysage.

En tant que promoteur immobilier je peux dire que chaque grand projet se trouve confronté à des défis quotidiens sans fin, depuis le concept jusqu’à l’occupation et la gérance des nouveaux bâtiments. De façon générale trois obstacles majeurs sont à surmonter. Ils consistent dans l’obtention (1) du soutien politique pour les permis de bâtir, (2) du soutien économique pour le financement du projet et (3) du soutien social pour le marketing des immeubles. Ceci est encore plus vrai pour un projet d’envergure comme celui de la rénovation urbaine de l’Île de la Cité. La reconstruction due à l’incendie de Notre Dame sur l’île de la Cité pourrait bien servir de catalyseur à la rénovation urbaine du projet global de l’Île. Les circonstances vont permettre d’obtenir à la fois le soutien des politiciens, celui des fonds du mécénat et celui de la population par solidarité. L’idéal pour faciliter la promotion du projet. Les utilisateurs d’espace se positionnent déjà pour ce qui sera la chasse gardée de l’un des plus prestigieux centres du commerce de luxe mondial. Arnault (Louis Vuitton), Pinault (Gucci) et les autres sont-ils des mécènes ou des affairistes? À suivre.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Une Autre Europe

La haine c’est comme boire du poison et attendre que l’autre personne meure. –Saint Augustin



Europe des Régions

Ni mondialiste ni nationaliste

Selon le Centre de Politique Européenne, depuis son introduction en 1999 l’euro a causé une perte de 56.000 euros pour chaque français et un gain de 23.000 euros pour chaque allemand. Tous les pays de l’UE sont perdants à l’exception de l’Allemagne et de la Hollande, le discret paradis fiscal. La création de l’euro reposait sur la promesse d’un grand marché dont chaque pays obtiendrait une part du gâteau commercial plus grande qu’avant. Cela ne s’est pas produit, car l’euro n’a jamais été rien d’autre qu’un deutsche mark avec un autre nom. Alors je vous demande de me donner une bonne raison pour laquelle l’Espagne, par exemple, devrait accepter aujourd’hui que Bruxelles prenne des décisions la concernant à sa place.

De plus, aucun habitant de l’UE ne se sent européen. Certains bretons, par exemple, se sentent même plus bretons que français, alors se sentir européens ou extra-terrestres c’est du pareil au même. Tout ça pour dire que l’euro et l’Europe doivent complètement être réinventés faute de quoi leurs implosion deviendrait inéluctable. Ballottée entre le mondialisme et le nationalisme, l’Europe est devenue dysfonctionnelle. Ni le pouvoir absolu de l’argent d’une part, ni le retour aux souverainetés nationales d’autre part ne nous offre un modèle d’avenir enviable. Ne me dites pas qu’il n’y a pas de solution. Ce qui suit représente ma vision idéalisée d’une troisième voie.

(1) Sur le plan politique, la création d’une Europe des régions où chacune et chacun pourra aisément s’identifier à ses racines. (2) Sur le plan économique, la création d’une double monnaie. D’une part, les monnaies régionales non-spéculative à usage du commerce intérieur et d’autre part l’euro pour le commerce international. (3) Sur le plan social, assurer le minimum vital pour ceux et celles dont le travail est remplacé par une machine ou un logiciel. Les fonds pour couvrir leurs besoins essentiels devraient provenir de la taxation des robots et des entreprises qui en bénéficient. Le modèle que je propose tardera sans doute à être mis en oeuvre, non pas parce qu’il est irréaliste mais à cause des politiciens dont le bon sens et la recherche de solutions ont disparus de leurs préoccupations depuis bien longtemps. En attendant l’homme ou la femme providentiel(le) qui renversera la table …

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

France Hégémonie

A travers les innombrables vicissitudes de la France, le pourcentage d’emmerdeurs est le seul qui n’ait jamais baissé. –Jean Gabin

La République en France

Les huit phases de son hégémonie

En 1977, l’historien britannique Sir John Glubb a écrit un essai intitulé «Le Destin des Empires» dont les conclusions sont résumées comme suit. (A) Pendant trois millénaires, la vie d’un empire a été constamment d’une durée moyenne entre 240 et 250 ans, indépendamment des changements majeurs dans la vitesse de transport et la sophistication des armes. (B) Tous les cycles des empires de l’histoire ont suivi un même processus en huit phases: (1) Déclenchement, (2) Conquête, (3) Commerce, (4) Richesse, (5) Intelligence, (6) Décadence, (7 ) Déclin et (8) Effondrement. (C) Quelle que soit la force financière, le pouvoir politique et la connaissance des cycles historiques de vie, aucun leader d’un empire n’a jamais pu empêcher sa suprématie de s’effondrer.

La République française est née le 14 juillet 1789. Aujourd’hui, 230 ans plus tard, la France se trouve dans la huitième phase du cycle de vie de son hégémonie, que Sir Golub appelle l’effondrement. Cette phase de plus ou moins 24 ans phase a commencé en 2011 et devrait durer jusqu’en environ 2035. Il existe une similarité entre le cycle orbital de Pluton, la planète des transformation et le cycle de vie des empire. Les tensions attachées aux 8 phases de John Golub correspondent aux 8 angles multiples de 45 degrés du transit de Pluton avec sa position natale du 14 juillet 1789. Aux années indiquées dans le graphique, il faut ajouter l’année précédente ainsi que l’année suivante. S’il devait y avoir des incohérences historiques, je serai ravi de les entendre. Merci.

La mort humaine est inévitable indépendamment de la sagesse et de la connaissance de ce qui est arrivé aux morts précédents. Il en est de même pour les empires qui naissent, se développent et vivent jusqu’à leur effondrement inexorable. Les modèles de vie et de mort des superpuissances se répèteront, que leurs leaders étudient ou pas les cycles de l’histoire passée. La vie cosmique est plus grande que la vie humaine. Telle la Grande-Bretagne qui a continué d’exister après son effondrement en tant que superpuissance en 1950, il en sera de même la France. Ainsi, la France va perdre son hégémonie vers 2035 mais non son existence.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

La Pré-Révolution

Allez dire à votre maître que nous sommes ici par la volonté du peuple et qu’on ne nous en arrachera que par la puissance des baïonnettes. –Comte de Mirabeau,  23 juin 1789. Réponse à l’envoyé royal pour faire évacuer la salle du Jeu de Paume, suite au Serment du 20 juin de ne pas se séparer tant que le royaume n’aura pas une Constitution.

Les Prémices de 1789

Similarités avec le monde d’aujourd’hui

En 1774, Louis XVI accède au pouvoir suivi un peu après par la révolution américaine du 4 juillet 1776. Grâce à son invention du télescope, l’astronome anglais William Herschel découvre la planète Uranus le 13 mars 1781. Jusqu’alors la connaissance du système solaire était limitée aux planètes visibles à l’oeil nu et s’arrêtait à l’orbite de Saturne. La découverte d’Uranus est révolutionnaire et va coïncider avec des inventions techniques extraordinaires tels que par exemple l’électricité, la machine à vapeur et la montgolfière. À la symbolique révolutionnaire et technologique, la planète Uranus est aussi associée à l’individualisme qui motivera la prise de la Bastille le 14 juillet 1789. Essayons de comparer cette période avec aujourd’hui.

Louis XVI manque d’argent. Tous les impôts et les prêts ne feront qu’augmenter la colère des notables et de la population. Ceci aboutira à donner plus de pouvoir au tiers état.

26 janvier 2014 : La “Marche de la colère” où 100000+ personnes, dont les bonnets rouges, manifestent à Paris contre la politique menée par le gouvernement, suivie d’émeutes le soir.

7 juin 1788 : « Journée des Tuiles » à Grenoble. Les Grenoblois lancent des tuiles sur les soldats après l’exil du Parlement du Dauphiné.

8 août 1788 : Décision de convoquer les états généraux pour le 5 mai 1789. 

7 février 1789 : Cahiers de doléances.

27 décembre 1788 : Jacques Necker accepte de doubler la représentation du tiers état, qui compte par conséquent autant de députés que les deux autres réunis (noblesse et clergé)

5 mai 2018 : Milité par la France Insoumise, des dizaines de milliers de manifestants sont réunis à Paris pour faire « la fête à Macron. »

17 novembre 2018 : Naissance du mouvement des Gilets Jaunes

15 janvier 2019 : Le Grand Débat National.

26 mai 2019 : Les élections européennes se dérouleront en France afin d’élire les 79 députés européens représentant la France au Parlement européen.

14 juillet 1789 : Prise de la Bastille. Conjonction Jupiter-Uranus dans le signe du Lion = La fin de la monarchie en France

21 avril 2024 : Prochaine conjonction Jupiter-Uranus dans le signe du Taureau = La fin de la ploutocratie vers une véritable démocratie.

14 juillet 1789 : Prise de la Bastille. Pluton à 18º35′ dans le signe du Verseau.

2035 : Retour de Pluton sur sa position au 14 juillet 1789 = Fin du cycle d’hégémonie.

Le 21 janvier 1793, Louis XVI est exécuté. Je ne suis pas un historien et le parallèle ci-dessus est forcément simplifié. Toutefois, cela fait plus de trois mois que les Gilets Jaunes se manifestent sans désemparer. Qui sait comment tout cela va se dérouler? “Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre.” a dit Karl Marx. On peut spéculer. À chacune et chacun son opinion.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Amour et Pouvoir

Là où l’amour règne, il n’y a pas de volonté de puissance; et là où le pouvoir prédomine, il manque l’amour. L’un est l’ombre de l’autre. –Carl Jung

Le pouvoir de l’amour

est l’opposé de l’amour du pouvoir

Deux provinciaux Français sur cinq ne mangent pas à leur faim et ils ne sont pas prêts de disparaître. En 3 mois les Gilets Jaunes ont radicalement changé la face de la France. La vie des Français ne sera plus jamais la même. Durant une visite à Bar-le-Duc le 16 février, Brigitte Macron est sortie de son long mutisme en affirmant que “Les Français ont besoin de savoir qu’on les aime. Ils ont un président qui les aime.” … Cela fait des semaines qu’il le confirme en tuant et mutilant à vie sa population en colère contre les abus du pouvoir. Les forces de l’ordre sont encouragées à utiliser des armes de guerre interdites dans les manifestations par l’ONU et par l’Union Européenne …

Le monde change beaucoup ces derniers temps. Avez-vous remarqué le grand nombre d’importantes alliances nouvelles. En voici une liste factuelle sans qualification subjective de bonne ou de mauvaise nouvelle. À chacun et chacune son opinion. (1) Le Vatican et l’Islam: à Abu Dhabi, le pape François et le Grand Imam d’Al Azhar viennent de signer un document de Fraternité Humaine, (2) L’ONU et les Immigrants: le Pacte de Marrakesh se prononce bien au-delà de la mission de paix de l’ONU dans le monde, (3) La France et l’Allemagne: le Traité d’Aix-la-Chapelle n’en est pas moins que le renoncement de la souveraineté de la France en faveur de l’Allemagne, (4) Les Gilets Jaunes et l’Italie: l’exécutif italien populiste se range contre l’exécutif européiste français, (5) Les Gilets Jaunes et les Black Box: l’amalgame inexistant condamné par l’exécutif est maintenant devenu réalité. (6) Le Royaume Uni et la Suisse: en vue du Brexit, les deux pays viennent de signer un accord commercial et (7) Apple et Amazon: les deux géant s’allient au détriment de la perte de confidentialité des données de leurs membres.

Pourquoi ces faits nous inspirent-ils de l’appréhension? Parce que nous ne sommes pas consultés sur les affaires du monde et que nous n’y avons aucun contrôle. La seule chose en notre pouvoir en est la gestion de notre perception. Vous avez raison de me demander où réside l’espoir qui est le titre de ce blog? Le dicton populaire dit que la lumière se trouve au bout du tunnel. Pas avant. Ceci signifie qu’il faut d’abord appréhender l’obscurité pour ensuite connaître la lumière. Il n’y a pas de raccourci. Même une femme intelligente aura eu besoin de 9 mois pour donner la lumière du jour à son nouveau-né. L’obscurité et la lumière sont déjà en nous et la solution à notre appréhension se trouve dans notre prise de conscience. Elle se fait par leurs observations sans jugement. La partie difficile en est le “sans jugement”. Lorsque nous nous rendrons compte que l’observateur (nous) et l’observé (notre perception des ténèbres et notre perception de la lumière) sont les mêmes, alors l’éveil se produira et l’appréhension se dissoudra d’elle-même. Facile à dire, mais je peux vous assurer que notre paix intérieure vaut bien la démarche de la prise de conscience.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Les Monnaies Locales

Comme une rivière crée les berges qui la contiennent, l’énergie en quête de vérité crée sa propre discipline sans aucune forme de contrainte; et comme la rivière trouve la mer, l’énergie trouve sa propre liberté. –Jiddu Krishnamurti, Le sens du bonheur

Les monnaies locales

Éviter la spéculation et soutenir les commerces de proximité

Le plus ardent défenseur des monnaies complémentaires vient de nous quitter à l’âge de 76 ans. Bernard Lietaer était un ingénieur et économiste belge qui, en sa qualité de directeur de la Banque Nationale de Belgique, fut responsable de la mise en place du système de monnaie unique européenne (ECU) ainsi que la création de l’Euro qui en suivit. Il fut l’auteur de nombreux articles et livres que j’ai lus au fil des décennies. J’ai le souvenir d’un article original de ses débuts intitulé “La spiritualité de l’argent” publié dans le magazine “Gnosis”. Combiner la finance, la psychologie et la philosophie n’est pas “monnaie” courante. C’est avec une profonde tristesse que je ressens la perte d’un homme si juste, si humain et si intelligent.

Les 34 gros points sur la carte représentent les monnaies locales circulant actuellement en France. Chacune est connue sous le vocable de “Monnaie Locale Complémentaire et Citoyenne (MLCC)”. La Roue du Pays d’Aix fut lancée en 2017 et j’y participais comme membre adhérent professionnel de la première heure. Aujourd’hui il y a plus de 160 000 roues qui circulent dans l’espace élargi “Pays d’Aix, Provence et Alpes du Sud” dont Aix est une antenne. Plus de 700 professionnels acceptent d’y être payé en roues et plus de 2 500 utilisateurs l’utilisent pour leurs achats. Pour la petite histoire, veuillez noter que le mot “ROUE” est l’anagramme du mot “EURO”. À noter aussi que chaque professionnel doit être approuvé par une commission éthique. Voici 9 bonnes raisons pour adopter la monnaie locale.

(1) Dynamiser l’économie locale, (2) Défendre le commerce de proximité, (3) Assurer la transition écologique, (4) Réduire la spéculation financière, (5) Identifier les professionnels éthiques, (6) Rejoindre un réseau solidaire, (7) Favoriser le développement de projets éthiques, (8) Promouvoir un rôle d’éducation populaire et (9) Reprendre le pouvoir d’achat. En résumé, la création d’une monnaie locale permet de se réapproprier l’outil monétaire et donc d’avoir prise sur l’économie. Le Royaume Uni est à la pointe des monnaies locales. Dix pour-cent des transactions de la ville de Bristol se font en livres de Bristol y compris le salaire du maire. Telle la Provence, chaque région peut avoir sa monnaie locale. Le commerce international continuerait à utiliser l’Euro. L’Europe des régions avec leurs monnaies propres pourrait très bien être le modèle de son avenir.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

De l’Audace

De l’audace, encore de l’audace, toujours d l’audace. –Georges Danton

Un ingénieur débrouillard

décroche un super boulot en période de crise

Les crises économiques ne sont rien de neuf sous le soleil. Déjà dans les années 1960 en Belgique, le marché de l’emploi était bouché pour un ingénieur civil fraîchement diplômé. Après plusieurs semaines et plusieurs dizaines de CV en Belgique et dans certains pays du tiers monde, toujours pas d’emploi. Finalement, je reçois une convocation pour une interview avec le VP de la plus importante société de promotion immobilière belge. J’arrive dans une splendide maison de maître en face du Parc Royal et monte par un escalier à la royale au 1er étage où je passe 45 minutes avec le VP. Il conclut notre entretien en disant “Nous n’avons pas de poste ouvert pour le moment, laissez-nous votre CV et nous vous contacterons si les choses changent.” En clair, cela voulait dire que je n’entendrai plus jamais parler de lui.

Je sors du bureau du VP et redescend les escaliers à la royale pour me diriger vers la porte de rue. Arrivé au rez-de-chaussée, je ne sais pas pourquoi je choisis de faire un tour dans le corridor au lieu de sortir de l’immeuble. Lorsque tout à coup je vois un bureau vide et inoccupé dans lequel je décide de m’installer. Quelques instants plus tard, le directeur des travaux vient me saluer et nous avons une très agréable conversation. Je lui demande s’il pouvait me communiquer les données de chaque chantier pour une compilation statistique. Il hésite un peu et me communique les documents. Á une époque où il n’y avait pas encore de tableurs électroniques, une telle compilation manuelle représentait un travail considérable.

Je me suis mis à ce travail qui allait prendre pas mal de temps et revins donc le lendemain pour continuer. Le tableur manuel allait compiler pour chaque corps de métier les prix totaux et unitaires de tous les chantiers. Cette tâche énorme requerrait de l’aide et j’engageais deux étudiants pour m’aider. Ce travail dura deux semaines et finalement je possédais tous les signaux d’alarme critiques pour la rentabilité de l’entreprise. Ici on payait trop cher pour le bois, là pour le béton ou encore ailleurs pour le chauffage, etc… C’est alors que je demandais un entretien avec le Président, qui fut tellement impressionné qu’il m’engagea sur le champ pour m’occuper d’un chantier de 5 immeubles de 120 appartements chacun. La leçon de cette expérience fut qu’en prenant des risques les chances de réussite augmentent.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Donald Trump

Parfois, en perdant une bataille, vous trouvez un nouveau moyen de gagner la guerre. –Donald Trump

Donald Trump

Le courage de renverser les tables

Alors que le mur entre le Mexique et les USA ressemble à une diversion, je pense que Trump finira par avoir gain de cause. Lorsque Trump annonça sa candidature pour la présidence en juin 2016, certains médias annoncèrent qu’il n’avait aucune chance et que sa campagne plierait bagage en quelques mois. C’était sans compter sur la capacité d’endurance requise pour la promotion de projets immobiliers d’envergure tels que ceux qu’il avait développés. J’en sais quelque chose, car telles furent aussi mes activités de promoteur immobilier en Belgique, au Portugal et en Floride durant la première moitié de ma vie professionnelle. Mon plus important développement fut la construction d’une ville de 4000 logements dans la banlieue de Lisbonne et mon dernier projet fut la construction d’un complexe de 400 appartements à Orlando en Floride. Je peux vous dire que chaque projet fut un marathon depuis l’acquisition du terrain jusqu’à l’occupation et la gestion des biens construits, en passant par les difficultés majeures de l’obtention des permis et du financement.

Son passé de promoteur immobilier explique la ténacité, la persévérance et l’endurance exceptionnelle de Donald Trump. Attaqué pendant chaque minute de sa campagne électorale et de sa présidence, il est toujours là deux ans et demi plus tard. Il n’a cessé de faire preuve de courage en prenant les risques de renverser la table du politiquement correct sur tous les fronts, aussi bien nationaux qu’internationaux. La moitié des Américains le soutiennent et l’autre moitié le détestent. Pour expliquer ce clivage, il faut comprendre la lutte à mort entre les deux clans mondialistes qui tirent les ficelles. D’une part l’État Profond de Washington au pouvoir monopolaire depuis plus d’un siècle et en perte de vitesse et d’autre part la Cité de Londres à la vision multipolaire centrée sur la montée de la Chine. Louvoyant habilement entre les deux clans, Donald Trump a survécu aux menaces quotidiennes d’assassinat.

À l’opposé des politiciens traditionnels, Donald Trump a une inlassable ténacité basée sur la réalisation des promesses pour lesquelles il a été élu. Le seul programme de son opposition est d’être anti-Trump. Depuis juin 2016, le monde n’est plus le même et ne le sera plus jamais. Les abus de l’État Profond totalitaire sont maintenant visibles au grand jour et ne pourront plus perdurer éternellement. Les programmes politiques ne se passent pas au niveau des marionnettes mais bien à celui des marionnettistes. Un monde meilleur ne pourra résulter que d’une entente entre les deux clivages de la population et une implosion des clans oligarchiques. À l’opposé de ses adversaires, Donald Trump préfère la paix à la guerre. L’idéogramme chinois du mot “crise” se compose de “danger” et “opportunité”. Dans le monde et dans nos vies, c’est sur la capacité de déstabilisation vers un équilibre entre opposés qu’il faut parier si l’on veut espérer un monde plus libre, plus juste et plus humain.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Miratejo, Ville Nouvelle

C’est une bonne idée de construire une ville nouvelle, comme ça toutes les autres villes viendront chez toi pour se faire construire… –Alex, mon ami d’enfance

Miratejo, Ville Panorama

Un obstacle majeur inattendu bloque le projet

Après mon expérience immobilière à Bruxelles, mon service militaire et mes activités d’ingénieur-conseil, devenir un promoteur immobilier m’attire. J’ai 28 ans. En Belgique et en France les chasses sont bien gardées et personne ne m’attend. Durant cette période, l’Espagne bat son plein en immobilier et je spécule sur l’idée que le Portugal sera l’opportunité suivante. Avec quelques économies pour payer le billet d’avion et l’hôtel à Lisbonne, je m’embarque pour un voyage d’études. Le lendemain de mon arrivée, je contacte des sociétés immobilières portugaises mentionnées dans les Pages Jaunes et prends des rendez-vous. L’après-midi je fais la connaissance de Jimmy, nous sympathisons, allons diner le soir et devenons amis. Cinquante ans plus tard nous le sommes toujours.

Durant cette période, le pont sur le Tage était en construction et il ne fallait pas être un génie en immobilier pour anticiper que l’autre rive allait connaître un nouvel essor. Mes recherches conduisirent vers un terrain agricole de 32 hectares à 2.5 km de la sortie du pont et qui appartenait à un certain colonel G de nationalité anglaise. Les choses allaient progresser rapidement et après avoir motivé des investisseurs, la décision sera prise d’acheter le terrain et d’aller de l’avant avec l’obtention des permis. Le colonel G était marié selon la loi anglaise qui disait que sans accord prénuptial, il pouvait vendre le bien seul. Un extrait de la loi anglaise confirmée par l’ambassade d’Angleterre à Lisbonne fut attachée au contrat d’achat de la propriété. En 15 mois, j’obtiens un permis pour la construction d’une ville nouvelle de 4000 logements. C’est alors que Madame G en instance de divorce, accompagnée de son avocat, se présente à mon bureau.

Elle affirme qu’elle était mariée en mission militaire en Afrique du Sud, que la loi de ce pays disait le contraire de la loi anglaise et qu’elle revendiquait la moitié du produit de la vente. Les experts juridiques en droit international se sont révélés incapables de définir la loi en vigueur dans de telles circonstances. Pour compliquer les choses, c’est le président Salazar en personne qui veillait aux intérêts de Madame G. Sur les conseils de son avocat, le colonel G refusa de satisfaire la demande de Madame G et le projet était bloqué. Mes associés étaient désespérés. Heureusement que j’avais bien négocié l’achat du terrain avec 3 modes de paiements: (1) un quart au passage de l’acte, (2) en quart en 5 versements annuels et (3) la moitié en association. La partie non encore réglée allait pouvoir servir de levier dans les négociations qui durèrent plusieurs longs mois. Finalement, le colonel G accepta de donner la moitié à Madame G –qui soit dit en passant ne m’a jamais remercié– et le projet allait pouvoir continuer son développement. La leçon à retenir de cet épisode adverse, est qu’il faut s’accrocher sans relâche jusqu’à un dénouement favorable.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

France – Allemagne

Le Traité d’Aix-la-Chapelle

Quel est le but caché de cet accord franco-allemand?

Cette semaine fut marquée le mardi 22 janvier par la signature de l’important Traité d’Aix-la-Chapelle entre Macron et Merkel. Il s’agit d’un nouvel accord de coopération entre les deux pays sur tous les plans et en particulier sur le plan politico-militaire avec le prétexte de la création d’une future armée européenne. Macron et Merkel n’ont pas jugé bon de soumettre le texte du traité pour approbation préalable ni à leur parlement ni à leur population, ni non plus aux 25 autres pays de l’Union Européenne. Pourquoi la cachoterie du texte révélé seulement trois jours avant sa signature? Pourquoi cette précipitation? Pourquoi maintenant? Pour François Asselineau, ancien candidat à la présidence, ce traité est pour le moins une forfaiture et au pire une trahison. Les médias traditionnels quant à eux s’en prennent aux opposants du traité plutôt qu’à la réfutation de leurs arguments. Par ailleurs, le fait que la thèse de fin d’études de Macron était à propos de Machiavel pourrait bien servir d’indication.

En général, les blogs américains voient l’Europe de l’extérieur. Martin Armstrong est un économiste financier qui se penche sur l’analyse du passé en vue d’anticiper l’avenir. Je lis régulièrement son blog qui n’hésite jamais à émettre des opinions originales. À propos du traité franco-allemand, Martin Armstrong a écrit un article pertinent. Merkel est en fin de course comme Chancelière et Macron devenu très impopulaire se trouve confronté par la montée de l’insurrection en France. La vraie question qu’il faut se poser à propos du traité est contre qui l’Europe a-t’elle besoin d’une armée? Pour protéger l’Europe contre la Russie? Pas vraiment, l’OTAN s’en occupe. Alors qui? Et pourquoi maintenant? La réponse se trouve dans le bon sens. Il est question de protéger le gouvernement de Bruxelles contre les peuples européens qu’il administre.

Martin Armstrong soutient un parallèle historique avec l’Empire byzantin au 6ème siècle. À Constantinople, comme pour Macron, l’empereur Justinien était l’objet d’émeutes populaires. Le manque de soutien de son armée et de sa police encourageait une révolte croissante de la population, qui alla jusqu’à désigner un nouvel empereur. Justinien était sur le point de s’enfuir lorsqu’il fut sauvé par une armée impériale venue de l’extérieur de la ville et qui massacrèrent 30,000 rebelles. Ceci expliquerait la nécessité d’une armée européenne aujourd’hui. En cas de situation incontrôlable, si ordonnés par Bruxelles les Grecs n’auraient aucune hésitation d’aller tuer les Allemands et ces derniers n’auraient aucun problème d’attaquer les Italiens. La clé du maintien de l’ordre réside dans le soutien d’une troupe armée venant de l’extérieur. Espérons qu’une telle machination machiavélique soit dénoncée avant d’avoir un rôle désastreux à jouer.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge