La Psychologie

N’entretiens pas l’espoir de ce qui ne peut être espéré. —Pythagore

Osterrieth, Daco, Dolto

Mes premiers bouquins de psychologie

La Faculté des Sciences Appliquées de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), aussi nommée “École Polytechnique”, forme des ingénieurs civils. C’est la seule faculté qui, en plus du diplôme de fin d’études secondaires, requiert le passage d’un examen d’entrée. Ayant réussi l’admission, me voilà embarqué vers une carrière technique qui, avec le recul, ne correspondait pas vraiment avec mes aspirations profondes. J’irai toutefois jusqu’au bout et deviendrai ingénieur civil des constructions. Durant ces années d’études j’étais toutefois plus intéressé par la psychologie que par la résistance des matériaux. Encouragé par une amie étudiante en psychologie, j’ai suivi sur le côté ses cours en élève libre. Tout cela remonte à une soixantaine d’années.

Ces circonstances m’ont permis d’avoir le privilège de suivre les cours de Paul Osterrieth qui était l’expert de la psychologie de l’enfant, dont le livre traduit en plusieurs langues faisait de lui une sommité mondiale. Pour le développement de l’enfant, il distinguait 5 phases. (1) 0 à 15 mois: l’âge bébé, (2) 15 à 36 mois: la découverte du moi propre, (3) 3 à 6 ans: la découverte du monde réel, (4) 6 à 9 ans: la dissolution du moi primitif et (5) 9 à 12 ans: la maturité enfantine. En parallèle á son enseignement académique, Paul Osterrieth avait aussi un cabinet de consultation privée. Je n’oublierai jamais son anecdote d’une cliente qui était venue le consulter dans une tenue sale et négligée, et à laquelle il conseilla de rentrer chez elle et de revenir quand elle serait présentable. C’était le meilleur service qu’il pouvait lui rendre pour l’aider à retrouver son estime de soi.

Par la suite, j’ai eu le privilège de participer à un atelier de psychologie de l’enfant donné par Françoise Dolto à l’Université de Louvain. Son bon sens pratique était impressionnant et sa règle d’or était de ne jamais mentir aux enfants. Ils sont capables de gérer n’importe quelle vérité, mais peuvent être marqué à vie par le flou du mensonge. Mon premier livre de psychologie générale fut “Les Prodigieuses Victoires de la Psychologie Moderne” par Pierre Daco. Il s’agissait d’un ouvrage de vulgarisation pour néophytes. Un de mes amis psychanalyste attira mon attention sur certaines erreurs des hypothèses freudiennes. J’ai eu un échange de correspondance avec Pierre Daco pour le rencontrer, mais qui est resté sans suite. Par la suite je me suis tourné vers Carl Jung qui influença jusqu’à ce jour ma passion pour la psychologie. La leçon: vivez votre passion et chaque jour vous marquera d’un réel bonheur.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Santa Luzia – Achat

Le bonheur est comme les palais des îles enchantées dont les dragons gardent les portes. Il faut combattre pour le conquérir… –Alexandre Dumas

Santa Luzia

La seule île privée du Cap Vert

D’une part, rares sont les promoteurs immobiliers qui peuvent être fiers d’avoir ajouté le nom d’une ville nouvelle sur une carte Google. Tel fut le cas de “Miratejo” et ses 4000 logements sur la rive sud du Tage à Lisbonne. Soit dit en passant que c’est dans le cadre de ce projet que j’ai introduit les hypothèques privées au Portugal. Pour la première fois un acheteur allait pouvoir acquérir son logement et le payer en 20 ans. D’autre part, rares aussi sont ceux dont une propriété se soit trouvée dans un atlas avant de figurer dans le cadastre. Telle fut le cas de l’île de “Santa Luzia” dans l’archipel du Cap Vert. Il y a une cinquantaine d’années, même le gouverneur du Cap Vert ne savait pas que cette île était une propriété privée. Tout a commencé le jour où un ingénieur qui travaillait pour “Miratejo” vint m’annoncer que lui et sept membres de sa famille étaient les cohéritiers de l’île de Santa Luzia et cherchaient à la vendre pour sortir d’indivision.

L’histoire remonte en 1918 lorsqu’une épidémie de grippe venue d’Espagne allait tuer 60,000 Portugais. Pour la protection de sa famille, l’arrière-grand-père de l’ingénieur acquit l’île, y construisit une petite maison pour y accueillir les siens. La leçon de l’arrière-grand-père est qu’en temps d’épidémie ou de guerre, il faut aller vivre là où on sauve sa peau et celles de ses proches. Après l’épidémie l’île fut abandonnée. Le prix de vente proposé par l’ingénieur était acceptable et avec deux investisseurs, nous décidâmes d’aller de l’avant dans l’acquisition de l’île. Des documents anciens attestaient que l’île était privée. Le contrat d’achat fut rédigé par notre avocat, le prix fut payé au vendeur et la vente fut consommée. C’est alors qu’un bémol survint lors du paiement de la taxe de transmission. Le Département des Finances du Cap Vert n’était pas au courant que l’île de Santa Luzia était une propriété privée et refusait d’accepter le payement de la taxe de transmission. C’est alors que notre avocat et moi allions rencontrer le gouverneur de l’archipel pour lui soumettre les documents historiques. Nous le rencontrerons dans son palais sur l’île de Boa Vista.

Le gouverneur devait nous donner une réponse le lendemain matin. Nous louons un avion privé pour aller à l’île de São Vicente chercher l’argent de la taxe, puis aller à l’île de São Nicolau payer la taxe et finalement revenir à l’aéroport de l’île de Sal pour retourner à Lisbonne. L’avion privé n’était pas équipé pour voler de nuit et nous devions arriver à l’île de Sal au plus tard à 18h30. La réponse favorable du gouverneur n’arrive qu’à 13h30 et ce sera une course contre la montre. On part immédiatement vers la banque de São Vicente qui n’a pas d’argent et qui nous donne une traite bancaire à encaisser chez un commerçant de l’île de São Nicolau. Nous arrivons à l’aérodrome en terre battue de São Nicolau où il n’y a personne. Un type sur un vélomoteur permet à l’avocat d’arriver juste à temps avec l’argent avant la fermeture du bureau des Finances. La taxe est payée et nous arrivons tout juste à 18h30 pour prendre l’avion de Lisbonne. Nous voilà propriétaires de l’île de Santa Luzia. Des complications sérieuses allaient seulement commencer. À suivre.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Évaluer Votre Vie

Connais-toi toi-même et tu connaitras tous les mystères de l’univers. –Pythagore

Votre Vie

Une évaluation originale

Avec quelques clics dans un questionnaire interactif, vous découvrirez une évaluation unique de votre vie. Elle repose sur la combinaison de la psychologie de Carl Jung avec la philosophie chinoise du Yi KIng. Cette approche est originale et n’existe nulle part ailleurs. Elle vous donnera un nouvel éclairage sur votre vie en vous révélant (1) Vos directions de vie dominantes tant sur le plan interpersonnel (carrière, mariage, famille, etc…), que sur le plan intrapersonnel (chemin de vie, amour, santé, etc…), ainsi que sur le plan résultant (action, émotion, fondations, etc… ). (2) Votre type psychique dominant (sentiment-pensée, sensation-intuition, extraversion-introversion). (3) Votre rose des vents personnelle attachée virtuellement à votre ceinture et que vous emportez avec vous partout où vous allez. (4) Votre Groupe Est ou Ouest personnel. (5) Votre hexagramme personnel dominant.

L’évaluation de votre vie consiste en un livret interactif de 140 pages en format PDF qui vous est offert en cadeau. Le table des matières du livret est composée par les pages suivantes: 1 la couverture, 2 l’introduction, 3 à 130 le questionnaire et 131 à 140 les calculs automatiques et les interprétations. Afin que l’interactivité du fichier PDF fonctionne, il est impératif de l’ouvrir avec une version récente d’Adobe Reader. Sur le plan pratique, procédez dans l’ordre suivant. (1) Cliquez ici pour télécharger la dernière version d’Adobe Reader, c’est gratuit, (2) cliquez sur le bouton “Download” ci-dessous pour télécharger le fichier PDF interactif, et (3) ouvrez le PDF à partir d’Adobe Reader. SURTOUT NE DOUBLE-CLIQUEZ PAS SUR LE PDF POUR L’OUVRIR, sinon le PDF sera ouvert par l’internet dans une version de lecture non-interactive.

(4) Testez l’interactivité. La première question se trouve à la page 3. Cliquez sur l’une des 5 options de réponse. Un chiffre entre 1 et 5 doit apparaître dans la bulle bleue. Si c’est le cas, tout est en ordre et vous pouvez continuer. Si ce n’est pas le cas, fermez la fenêtre et recommencez la séquence de (1) à (4) ci-dessus dans l’ordre. Si ça ne marche toujours pas, partagez le PDF avec Adobe Reader ou envoyez-moi un courriel en indiquant votre configuration: (1) PC ou Mac, (2) Ordi, tablette, phone. (3) Safari, Firefox, Chrome, Explorer.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Le Yi King

La vie est un jeu. Le Yi King est une sorte de règles du jeu qui se joue à partir de la vertu, de la connaissance et de l’expérience. Ceux qui jouent bien gagnent la sagesse, les autres deviennent superstitieux. Dans le monde, il y a énormément de gens qui jouent avec les autres à travers la superstition. Seuls ceux qui atteignent la sagesse savent comment prendre soin d’eux-mêmes. –Yi Wu, philosophe, écrivain et mon professeur.

Yi King

Philosophie ou divination ou les deux?

Il y a une vingtaine d’années à San Francisco, j’ai eu le privilège d’apprendre le Yi King avec le Dr. Yi Wu, professeur de philosophie chinoise auprès du “California Institute of Integral Studies”. Ces études allaient parachever ma formation académique en psychologie avec emphase en psychologie des profondeurs selon Carl Jung. C’est alors que je fus invité à l’Université Normale de Guangzhou (Canton) comme un des conférenciers à la première conférence sur la psychologie occidentale et la philosophie orientale. L’organisateur, le Dr. Shen Heyong, était un professeur de l’Université et qui fut l’un des pionniers à introduire la psychologie dans le monde académique Chinois. Jusqu’alors pour les Chinois, la psychologie était considérée comme une superstition.

Les Chinois n’avaient pas besoin de psychologues du fait que l’Orient est une culture collective. À l’inverse de l’Occident individualiste, il y a un grand nombre de personnes vivant sous le même toit en Chine. Comme il y a toujours quelqu’un à qui parler, les Chinois font de la psychothérapie en permanence entre eux sans s’en rendre compte. Ma présentation à la conférence allait proposer un pont tangible entre les deux cultures. Tout spécifiquement en reliant chacun des 8 trigrammes de base du Yi King avec chacun des 8 types de personnalités selon Carl Jung. Ce travail original n’avait jamais été réalisé auparavant, pas même par Carl Jung, qui pourtant avait tous les éléments sous la main. Sur le plan pratique, j’ai été amené à créer un test de personnalité qui allait permettre de mesurer les corrélations entre les deux cultures.

Il y a plusieurs années, je me demandais quel livre j’aimerais emporter si je devais couler le restant de mes jours sur une île déserte? Mon choix porta sur l’inépuisable Yi King. Une cinquantaine de livres sur le sujet ainsi mes notes de cours se trouvent archivés aux États-Unis. Depuis, mon professeur le Dr. Yi Wu publia son livre de cours. C’est avec grande joie que je reçus ce livre cette semaine. À 50 ans Confucius connaissait le sens de sa vie, mais considérait qu’il ne lui restait plus assez d’années à vivre pour se dédier à l’étude du Yi King. Selon lui, seulement alors il pourrait devenir libre de grandes erreurs. Telle que pour la cabale, l’étude du Yi King n’est recommandée qu’à partir de l’âge de 40 ans. Et vous, quel livre choisiriez-vous pour emporter sur l’île déserte?

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

La Mi-Vie

Certains papillons ne vivent qu’une journée et en général il s’agit pour eux du plus beau jour de leur vie… –Philippe Geluck

La Transition de Mi-Vie

Garder l’essentiel et remplacer le reste

Dans les livres de psycho il est dit que la transition de mi-vie s’étale de 40 à 45 ans et que le pic de la crise culmine à l’âge de 41 ans. Sans rien en savoir à l’époque, des changements majeurs se sont produits dans ma vie exactement à ces âges-là. Après la révolution des oeillets au Portugal du 25 avril 1974, je retourne vivre en Belgique où je me consacre à l’étude de nouvelles techniques de construction ainsi qu’à la promotion de plusieurs projets immobiliers. C’est exactement à l’âge de 41 ans que je quitte la Belgique pour aller vivre aux États-Unis avec la responsabilité de trois jeunes enfants à élever. Avec un anglais scolaire, sans contact aux States et où personne ne m’attend, j’entreprends bien évidemment un grand plongeon dans l’inconnu. Je trouve la confiance intérieure face à un tel risque en me référant au précédent saut de la Belgique vers le Portugal. Aux États-Unis, il se passera 15 mois avant d’y réaliser une première affaire immobilière en Floride.

En 1976 à Paris sur les Champs-Élysées je suis intrigué par “Astro-Flash” une boutique pionnière qui produit des horoscopes par ordinateur. Je suis sceptique mais ma curiosité prend le dessus et je commande mon portrait ainsi que ceux de mes proches. La grosse machine IBM s’active et débite plein de pages. Je suis surpris par la précision des textes produits et compte faire une étude pour identifier les données qui entrent dans l’ordinateur. Cela va déclencher mon intérêt pour l’astrologie et l’informatique dont la passion va continuer jusqu’à ce jour. En Belgique, en France et aux États-Unis je vais rencontrer les plus grands experts en astrologie et apprendre une discipline aussi vaste que la connaissance de soi et celle de l’univers. Une rencontre majeure fut celle de Jacques Berthon et Monique Kalinine, fondateurs de l’École Supérieure d’Astrologie de Paris avec lesquels j’ai suivi le programme d’astro-psychanalyse d’une durée de trois ans. Au fil des années qui suivirent, j’ai étoffé mes connaissance en astrologie avec d’autres disciplines telles que la psychologie des profondeurs, le tarot, le feng shui, le yi king, la cabale et l’astro-psychologie.

En Floride ce sera Orlando. Après quelques projets de lotissements, j’acquière un terrain pour la construction d’un complexe de 300 appartements adjacent au plus grand shopping commercial de la région. Le terrain se trouve dans le district du centre d’affaires où la ville entend redéfinir le plan directeur. Toutes les propriétés du district seront seront gelées pendant deux ans. Au total, mon projet prendra douze ans. Durant la pause de deux ans, ce sera la Californie avec une affaire d’horoscopes engendrés par ordinateur et promue par des pages entières de publicité dans des magazines comme Cosmopolitan. La publicité sera supportée par une campagne médiatique de relations publiques. Pour la petite histoire, Paris-Match me fera un article de deux pages avec photos dont le titre “Le Belge qui Apporte la Paix des Étoiles aux Américains” faisait un clin d’oeil au premier épisode de “Star Wars.” Avec plusieurs milliers d’horoscopes vendus, l’affaire couvrira tout juste ses frais. Le moratoire de deux ans ayant pris fin en Floride, ce fut le moment d’y retourner. Après douze années de difficultés quotidiennes, les 300 appartements furent construits et vendus. C’est alors qu’épuisé je clôture définitivement le chapitre de l’immobilier et les années qui suivront seront tournées vers des activités humaines sans but lucratif. L’immobilier m’a donné une leçon de patience et de ne jamais renoncer avant la ligne d’arrivée quelles que soient les difficultés rencontrées sur le parcours.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Ulysse à Djerba

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage. –Joaquim Du Bellay, poète (1522 – 1560)

Ulysse à Djerba

La douceur de vivre

Victorieux de la Guerre de Troie, et après une courte escale à Ismarus, Ulysse et sa flotte de 12 bateaux se dirigent vers son retour à Ithaque. En passant le Cap Malée, ils sont assaillis par de violentes tempêtes qui leur font perdre tous repères. Après 10 jours d’un voyage particulièrement tourmenté ils finiront par accoster à l’île de Djerba. Ne sachant rien ni de l’endroit ni de ses habitants, Ulysse enverra trois de ses compagnons en reconnaissance. Une peuplade douce, accueillante et pacifique les accueille et les invite à goûter de la liqueur de lotos, un fruit doux comme le miel. Ce qui provoquera une propriété d’oubli chez les trois compagnons qui ne voulaient plus revenir, ni donner de leurs nouvelles. Ulysse devra les ramener de force à bord malgré leur résistance et leurs larmes. Ulysse marquera la Tunisie de son passage. Encore aujourd’hui, il est resté une figure emblématique nationale. Quelque part l’Odyssée d’Ulysse a toujours interpelé le côté nomade de mon parcours.

Le lotos serait le doux jujube, fruit du jujubier sauvage aux propriétés enivrantes, mais qui n’est pas connue pour la propriété de provoquer l’oubli.  Il y a toutefois une certaine explication logique au comportement des compagnons d’Ulysse. Cela fait plus de 10 ans qu’ils sont partis d’Ithaque, vivant quotidiennement les périls de la guerre de Troie. À cette période  traumatisante vient juste de s’ajouter un début de voyage de retour tumultueux. Ithaque leur paraît encore tellement loin et si incertain. Tout à coup, ils rencontrent un peuple simple, paisible et accueillant qui leur font goûter une douceur de vivre qui fera fondre leurs défenses. La déconnexion d’avec le réel sera alors assimilée à de l’oubli. L’ivresse les dispensera d’avoir des pensées culpabilisantes pour ceux et celles qu’ils ont quittés depuis 10 ans.

Djerba peut être considérée comme le symbole de la première étape d’un voyage initiatique. En perdant la mémoire de soi et des autres, une personne perdra aussi l’image de sa fausse identité et produira une première dissolution du côté négatif de son ego. L’inévitable récupération de la mémoire enrichira la prise de conscience, qui est le côté positif de l’ego, et qui contribuera à une croissance personnelle plus humble et plus sincère. Les Lotophages vivent de leurs ressources agricoles et n’ont ni princes, ni priorités politiques, ni biens matériels. Il n’y a pas de civilisation organisée et hostile. N’ayant rien à échanger ni commerce à offrir, ils ne feront pas l’objet de pillages. Le détachement des biens matériels et la vie proche de la nature induisent le bien-être et la liberté, elle-même un préalable au bonheur. Une richesse intérieure en résultera, qui ne pourra plus jamais être confisquée.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Liberté et Sécurité

La liberté, ce n’est pas de pouvoir ce que l’on veut, mais de vouloir ce que l’on peut. –Jean-Paul Sartre

Liberté et sécurité

Du courage et de l’audace

Incontournables, la sécurité et la liberté sont des préalables au bonheur. Au-delà de l’indépendance matérielle et de l’autonomie individuelle, la sécurité existentielle et la liberté sont nos deux préoccupations vitales. Nous sommes tous et toutes nés libres. Pour le rester au fil des années, il nous faudra faire preuve de courage en nous-même et d’audace dans notre vie quotidienne. Il nous faudra utiliser notre lumière intérieure pour refuser d’échanger des parties de vraie liberté contre des parties de fausse sécurité.

Dans la culture occidentale d’aujourd’hui, nos vies tournent autour du confort matériel tout en déniant les pertes de liberté. L’avenir de notre sécurité matérielle et de notre indépendance devient chaque jour plus compliqué. Chercher la sécurité intérieure et la liberté est devenu notre défi le plus urgent. Contrairement aux possessions extérieures, notre richesse intérieure devient la nôtre à jamais et personne ne pourra l’éroder, la taxer ou la dépouiller.

Idéalement notre existence devrait être comme une maison protégée par une montagne dans le dos (terre = sécurité) et faisant face à l’espace ouvert à l’avant (ciel = liberté). La sécurité et la liberté reposent sur la lumière de l’esprit, l’amour du cœur, le bien-être du corps et la beauté de l’âme. Il n’est jamais trop tard pour acquérir un plus grand éveil par sa prise de conscience.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Le Feng Shui

Me voici pure attente, où es-tu claire cascade ? Il suffit que tu viennes, pour que soit mélodie. –François Cheng, le premier académicien français d’origine chinoise.

Le feng shui

Gérer l’énergie qui nous entoure

Le feng shui est une discipline orientale dont les préceptes ont pour but de gérer l’énergie à l’intérieur et à l’extérieur des immeubles pour le mieux-être de ses occupants. Les deux mots chinois “feng” et “shui” se traduisent par “vent” et “eau”. J’ai eu le grand privilège d’être formé à cette discipline par des grands maîtres tels que Larry Sang à Los Angeles, William Spear dans le Connecticut et l’Australien Roger Green à New York. Basé sur leurs enseignements et sur ceux de la psychologie moderne, j’ai développé une méthode adaptée à la culture occidentale.

Transposer les préceptes chinois de l’Orient à l’Occident sans adaptation culturelle ne peut pas donner de résultats. Les croyances du conseiller se doivent de coïncider avec celles de sa culture. Ma méthode a conservé les valeurs universelles de la tradition chinoise et substitué les valeurs culturelles chinoises par des valeurs occidentales. Alors que la Chine est une société collective, l’Europe et les États-Unis sont des sociétés individualistes. Cela signifie qu’à l’inverse de l’Orient, les conseillers occidentaux se pencheront d’abord sur les personnes avant de recommander des modifications de l’environnement du bâtiment.

Mes hypothèses occidentales reposent sur la typologie de la personnalité selon les théories de Carl Jung. J’ai pu établir une corrélation mesurable entre les 8 types de personnalités de Jung et les 8 trigrammes de base du Yi King. J’ai eu l’opportunité de présenter un pont concret entre les deux cultures à l’Université de Guangzhou (Canton) à un public d’une centaine de personnes composé par moitié de philosophes chinois et par moitié de psychologues occidentaux. Par la suite, j’ai enseigné ma méthode dans différents pays dont une formation auprès des femmes architectes de Belgique.

J’ai également donné des consultations et aidé des personnes avec des questions pratiques. Un logement est toujours le reflet de la personnalité de ses occupants. Pour mettre de l’ordre dans notre confusion intérieure il faut commencer par mettre de l’ordre dans notre vie extérieure. La première chose à faire consiste à éliminer le fouillis de la pièce la plus désordonnée de notre habitation. Alors allez-y sans attendre !!!

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Sincérité et Humilité

Sincérité et Humilité

Les deux plus importantes vertus selon la tradition orientale

L’humilité dirige l’homme supérieur; la sincérité et la fidélité lui servent d’accomplissements. –Confucius

La vérité est une qualité, mais la sincérité est une vertu. De même, la modestie est une qualité, mais l’humilité est une vertu. La sincérité et l’humilité sont les deux plus importantes vertus de notre vie. Ce sont les deux mots qui dominèrent l’enseignement que j’ai eu la chance de recevoir à San Francisco par le Dr. Yi Wu, professeur de philosophie chinoise auprès du “California Institute of Integral Studies”. Dr. Wu m’a impressionné par l’ampleur de son savoir et de sa simplicité. Ses cours, dont l’existence était peu connue, n’étaient suivis que par un tout petit nombre. Dr. Wu nous y présenta son approche originale du Yi King, où chaque classe était dédiée à l’approfondissement de l’un des 64 hexagrammes. Depuis il publia un livre sur ce sujet intitulé “I Ching – The Book of Changes and Virtues”, dont je viens de prendre connaissance et que je me suis empressé de commander.

La vérité est objective alors que la sincérité est subjective. Le centre de la vérité se trouve dans notre tête alors que celui de la sincérité se trouve dans notre coeur. L’insincérité se trouve omniprésente dans le monde de la publicité. Prenons l’exemple flagrant de Tylenol, le médicament dominant le marché américain contre les maux de tête. Leur slogan publicitaire annonce que “Tylenol est le médicament antidouleur le plus utilisé par les hôpitaux”. Cette affirmation est véridique, puisque les hôpitaux utilisent massivement Tylenol. Toutefois, le slogan infère que les hôpitaux choisissent Tylenol parce que les médecins le recommandent pour sa qualité supérieure, ce qui n’est pas le cas. Les hôpitaux utilisent surtout Tylenol car il leur est fourni gratuitement. Le slogan est donc véridique mais insincère.

De même, la modestie est objective alors que l’humilité est subjective. Une personne modeste fait preuve de retenue dans sa façon de s’exprimer avec les autres, avec toutefois la possibilité hypocrite de la fausse modestie. Une personne humble a réduit l’importance de son ego et se trouve en sincère harmonie avec son identité profonde. Une personne sincère et humble prend conscience de sa liberté d’esprit, dont le centre se trouve dans son âme. Une telle personne pourra ainsi décider de ce qui lui convient sans devoir demander la permission à qui que ce soit. “Connais-toi toi-même …” a dit Pythagore “… et tu connaîtras tous les mystères de l’univers”.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge