Drame et Miracle

Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. –Victor Hugo, Notre-Dame de Paris (1831). Prémonitions d’écrivain?





Immense tristesse

L’âme blessée de Notre-Dame

Gravure sur cuivre (impression) par Matthäus Merian l’Ancien (1650) – Notre Dame de Paris

Cette semaine pascale fut marquée par l’incendie partiel de Notre Dame de Paris. Sous l’emprise des flammes, la charpente en bois de chêne d’origine entraina les deux-tiers de la toiture en plomb dans sa destruction. La sévérité du feu causera également la chute de la célèbre flèche de la cathédrale. Heureusement, il n’y a pas eu à déplorer de morts et la structure en pierre a résisté aux flammes. La quasi-totalité des oeuvres d’art ont également pu être sauvées. À la destruction soudaine de l’un des grands symboles du christianisme et de la France s’associe la perte du sentiment d’invulnérabilité. Après l’acceptation de l’irréversibilité du drame, la vie va reprendre ses droits. Toutefois psychologiquement une certaine confiance en soi aura été ébranlée. Les choses ne seront plus jamais les mêmes, il y aura un avant et un après l’incendie de Notre Dame.

Dans les heures qui suivirent le début de l’incendie, le procureur de Paris confia une enquête préliminaire à la police judiciaire. Les enquêteurs entendirent une quinzaine de témoins, dont des ouvriers d’un chantier en cours. Moins de vingt-quatre heures après, le procureur déclara écarter la possibilité d’un acte criminel et qualifier la situation de «destruction involontaire par incendie». Quatre jours plus tard, les enquêteurs affirmèrent que la cause probable serait un court-circuit, voire une erreur dans le logiciel, ce qui est contredit par l’ancien architecte en chef de la cathédrale. Tous les experts savent que cela prend des mois et parfois des années pour déterminer la cause d’un incendie. Alors en quelques heures ou quelques jours pour un édifice comme la cathédrale de Notre Dame de Paris, il est bien évidemment trop tôt pour conclure quoi que ce soit. Qu’il s’agisse d’un acte volontaire ou non, le mal est fait. La blessure de l’âme de la cathédrale est irréparable.

Bien sûr on pourra réparer la partie endommagée de l’édifice, mais pas la perte du sacré des bâtisseurs originaux, ni celle de la foi des fidèles investie au fil des siècles, ni l’âme collective de l’oeuvre d’art. En moins de vingt-quatre heures, l’argent de la reconstruction était mobilisé par les richissimes de France et du monde. À ces fonds sans âme, j’aurais plutôt préféré un investissement plus spirituel réuni par la population française et le Vatican. La nouvelle construction ne pourra jamais remplacer l’âme perdue et ne sera finalement qu’une copie vidée de son sacré. Décréter aujourd’hui sans base factuelle que la cause de l’incendie est involontaire ne peut être qu’une décision politique. Beaucoup de questions restent sans réponse pour le moment, tout spécialement si la cause se révélait être volontaire. De plus si le terrorisme devait en être à l’origine, la situation pourrait dégénérer en guerre civile de religion. Dans une telle éventualité, il est préférable d’attendre un peu pour connaitre la vérité et éviter d’attiser les haines à chaud. Que ce weekend de Pâques soit porteur de sagesse, d’amour et de paix pour tous.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

La Lumière

En temps de paix et de prospérité économique on peut vivre n’importe où. En temps de crise économique il faut vivre là où on gagne sa vie. En temps de guerre il faut vivre là où on sauve sa peau. –Ma maman

















Lumière éternelle et amour infini

Il y a toujours de la lumière à la fin du tunnel. Il est important d’avoir la foi dans cette lumière qui jaillira de l’obscurité. Dans la nature ça ne se passe jamais autrement, le soleil revient toujours après la pluie. À chacun et chacune sa vision d’avenir. En ce qui me concerne, je vois la lumière dans un monde plus humain et plus juste symbolisé par le renouveau de l’ère du Verseau. Cette approche me réconforte pour traverser les ténèbres qui précèdent toujours la lumière. Avant de voir le jour, le nouveau-né doit d’abord passer à travers l’obscurité du tunnel utérin. Il n’y a jamais de lumière avant le tunnel et il n’y a pas de raccourci. Refuser l’obscurité ne l’empêche pas de continuer d’exister. Observer les ténèbres telles qu’elles sont est la clé incontournable pour espérer voir la lumière.

Nous ressentons tous et toutes des incertitudes sur notre avenir et sur celui du monde. Nous voulons que notre sécurité et notre confort se perpétuent de façon éternelle. Les politiciens corrompus et les médias vendus au service des ploutocrates nous mentent continuellement pour nous le faire croire. Voir les ténèbres en face demande du courage et de l’audace. Le courage d’arrêter de nous mentir à nous-même et l’audace de renoncer à certaines habitudes et conditionnements. La ploutocratie avec quelques oligarques à son sommet semble diriger le monde. Il ne s’agit plus ici du capitalisme, ni même de ses abus, car son idéologie fut dévoyée par la seule possession de richesses à l’échelle planétaire. Nous ne sommes sur cette terre ni pour être des consommateurs, ni pour se tuer au travail à produire des objets dont nous n’avons aucun besoin dans le seul but d’enrichir les ploutocrates encore plus.

Les causes de nos misères trouvent toutes leurs origines dans la divinisation du pouvoir de l’argent. Nous avons accepté de désacraliser les valeurs naturelles des êtres humains au service du Dieu argent. Ce qui a ouvert la porte à toutes les corruptions, spéculations et divisions ainsi qu’à la multiplication des conflits locaux, nationaux et mondiaux. Les ploutocrates ont renoncé à leurs identités et s’identifiant au pouvoir de leur colossale fortune. Toutefois, ils doivent manger, boire, dormir et aller à la toilette comme tout le monde. Ils ne sont pas plus intelligents que n’importe qui. L’argent ne remplira jamais le vide intérieur qui résulta d’avoir vendu leur âme et qui explique leur besoin jamais satisfait de vouloir toujours plus de pouvoir. Tout extrême finit toujours par se renverser dans son opposé. On se doit de l’espérer pour un retour à la démocratie et à la liberté.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Amour et Pouvoir

Là où l’amour règne, il n’y a pas de volonté de puissance; et là où le pouvoir prédomine, il manque l’amour. L’un est l’ombre de l’autre. –Carl Jung

Le pouvoir de l’amour

est l’opposé de l’amour du pouvoir

Deux provinciaux Français sur cinq ne mangent pas à leur faim et ils ne sont pas prêts de disparaître. En 3 mois les Gilets Jaunes ont radicalement changé la face de la France. La vie des Français ne sera plus jamais la même. Durant une visite à Bar-le-Duc le 16 février, Brigitte Macron est sortie de son long mutisme en affirmant que “Les Français ont besoin de savoir qu’on les aime. Ils ont un président qui les aime.” … Cela fait des semaines qu’il le confirme en tuant et mutilant à vie sa population en colère contre les abus du pouvoir. Les forces de l’ordre sont encouragées à utiliser des armes de guerre interdites dans les manifestations par l’ONU et par l’Union Européenne …

Le monde change beaucoup ces derniers temps. Avez-vous remarqué le grand nombre d’importantes alliances nouvelles. En voici une liste factuelle sans qualification subjective de bonne ou de mauvaise nouvelle. À chacun et chacune son opinion. (1) Le Vatican et l’Islam: à Abu Dhabi, le pape François et le Grand Imam d’Al Azhar viennent de signer un document de Fraternité Humaine, (2) L’ONU et les Immigrants: le Pacte de Marrakesh se prononce bien au-delà de la mission de paix de l’ONU dans le monde, (3) La France et l’Allemagne: le Traité d’Aix-la-Chapelle n’en est pas moins que le renoncement de la souveraineté de la France en faveur de l’Allemagne, (4) Les Gilets Jaunes et l’Italie: l’exécutif italien populiste se range contre l’exécutif européiste français, (5) Les Gilets Jaunes et les Black Box: l’amalgame inexistant condamné par l’exécutif est maintenant devenu réalité. (6) Le Royaume Uni et la Suisse: en vue du Brexit, les deux pays viennent de signer un accord commercial et (7) Apple et Amazon: les deux géant s’allient au détriment de la perte de confidentialité des données de leurs membres.

Pourquoi ces faits nous inspirent-ils de l’appréhension? Parce que nous ne sommes pas consultés sur les affaires du monde et que nous n’y avons aucun contrôle. La seule chose en notre pouvoir en est la gestion de notre perception. Vous avez raison de me demander où réside l’espoir qui est le titre de ce blog? Le dicton populaire dit que la lumière se trouve au bout du tunnel. Pas avant. Ceci signifie qu’il faut d’abord appréhender l’obscurité pour ensuite connaître la lumière. Il n’y a pas de raccourci. Même une femme intelligente aura eu besoin de 9 mois pour donner la lumière du jour à son nouveau-né. L’obscurité et la lumière sont déjà en nous et la solution à notre appréhension se trouve dans notre prise de conscience. Elle se fait par leurs observations sans jugement. La partie difficile en est le “sans jugement”. Lorsque nous nous rendrons compte que l’observateur (nous) et l’observé (notre perception des ténèbres et notre perception de la lumière) sont les mêmes, alors l’éveil se produira et l’appréhension se dissoudra d’elle-même. Facile à dire, mais je peux vous assurer que notre paix intérieure vaut bien la démarche de la prise de conscience.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

Liberté et Sécurité

La liberté, ce n’est pas de pouvoir ce que l’on veut, mais de vouloir ce que l’on peut. –Jean-Paul Sartre

Liberté et sécurité

Du courage et de l’audace

Incontournables, la sécurité et la liberté sont des préalables au bonheur. Au-delà de l’indépendance matérielle et de l’autonomie individuelle, la sécurité existentielle et la liberté sont nos deux préoccupations vitales. Nous sommes tous et toutes nés libres. Pour le rester au fil des années, il nous faudra faire preuve de courage en nous-même et d’audace dans notre vie quotidienne. Il nous faudra utiliser notre lumière intérieure pour refuser d’échanger des parties de vraie liberté contre des parties de fausse sécurité.

Dans la culture occidentale d’aujourd’hui, nos vies tournent autour du confort matériel tout en déniant les pertes de liberté. L’avenir de notre sécurité matérielle et de notre indépendance devient chaque jour plus compliqué. Chercher la sécurité intérieure et la liberté est devenu notre défi le plus urgent. Contrairement aux possessions extérieures, notre richesse intérieure devient la nôtre à jamais et personne ne pourra l’éroder, la taxer ou la dépouiller.

Idéalement notre existence devrait être comme une maison protégée par une montagne dans le dos (terre = sécurité) et faisant face à l’espace ouvert à l’avant (ciel = liberté). La sécurité et la liberté reposent sur la lumière de l’esprit, l’amour du cœur, le bien-être du corps et la beauté de l’âme. Il n’est jamais trop tard pour acquérir un plus grand éveil par sa prise de conscience.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge