La Fausse Monnaie


La monnaie papier finit toujours pas retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro ! –Voltaire

Trois Faux-Monnayeurs

Richie, Bernie et Sammy

La spéculation avec de la fausse monnaie marche très bien … jusqu’au jour où tout s’effondre! Trois faux-monnayeurs, Richie, Bernie et Sammy, vont nous donner des leçons pratiques dans notre vie de tous les jours. Richie, le banquier du Monopoly a l’air d’un bon type. Contrairement à la vie réelle, (1) il donne à chacun le même capital pour démarrer le jeu de la spéculation immobilière, (2) ce capital est un cadeau et non un prêt, et (3) il n’a aucune attente à la fin du jeu ni des millionnaires ni des ruinés. Toutefois, le bon Richie a aussi un côté diabolique, car il encourage tous les joueurs (1) à tenter de devenir la seule entité à contrôler le marché immobilier et (2) à se réjouir d’avoir conduit les autres joueurs à la faillite. Blesser les sentiments de sa famille et de ses amis ne vaut pas les gains monétaires du jeu. L’argent du Monopoly est faux, mais la famille et les amis sont réels. Et si tout l’argent du monde était faux? L’argent ne peut pas acheter l’affection et l’amour de nos proches. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, l’union avec nos êtres chers pourrait se révéler critique.

Bernie, le plus grand escroc de l’histoire, développa une opération financière monumentale avec ZÉRO actifs. Durant plusieurs décennies, il se trouva confronté au défi majeur de faire croire à ses investisseurs que ses fausses dettes étaient couvertes par des actifs réels. Tant alla la cruche à l’eau qu’à la fin elle se cassa. Dans le Monopoly Richie a une carte pour sortir de prison, mais Bernie pas. S’il avait choisi son talent de magicien comme David Copperfield, il serait en liberté aujourd’hui. L’argent ne peut pas acheter les talents. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, nos talents pourraient se révéler critiques. Sammy le banquier de la Réserve Fédérale, a continué à imprimer des dollars malgré la suppression de la couverture en or en 1971. Seule la fragile croyance des utilisateurs en est la garantie. Comme pour Bernie, Sammy a dépassé la masse critique où ni pause ni contrôle ne sont plus possibles. Au lieu de gaspiller son pouvoir monétaire en guerres inutiles et biens superflus, Sammy eut mieux fait d’utiliser son expérience plus judicieusement. Et si toute la dette mondiale était fausse? L’argent ne peut pas acheter l’expérience. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, notre expérience pourrait se révéler critique. 

La leçon de Richie: nos êtres chers sont plus importants que l’argent. Les êtres chers n’ont pas de prix. Cultivez vos liens d’amitiés anciens et nouveaux. Vos proches sont irremplaçables. Soyez là pour eux. La leçon de Bernie: nos talents sont plus importants que l’argent. Les talents n’ont pas de prix. Cultivez ce que vous faites mieux que les autres. Non seulement vous en aurez du plaisir, mais qui sait, vos talents pourraient devenir utiles si un jour vous deviez vous réinventer. La leçon de Sammy: notre expérience est plus importante que l’argent. L’expérience n’a pas de prix. Ne cessez jamais d’apprendre des événements de la vie, surtout lorsque les choses ne se passent pas comme prévues. Le bon jugement vient de l’expérience, qui est le résultat de mauvais jugements. Ce cycle se répète à l’infini. En résumé, les êtres chers, le talent et l’expérience sont plus importants que l’argent, mais ne serviraient à rien sans la santé. A quoi sert-il de perdre une vie entière à gagner de l’argent uniquement pour payer le docteur à la fin? Voici mon classement final des vraies valeurs: (1) la santé, (2) les êtres chers, (3) les talents, (4) l’expérience et (5) l’argent. Pour la plupart des gens, l’argent vient en numéro un. Certes il en faut pour assurer l’essentiel vital, mais au-delà sa priorité se situe en numéro 5 …

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Matériel et Spirituel

La principale qualité de l’argent est de donner la certitude à ceux qui n’en ont pas d’être aimés pour eux-mêmes. –Inconnu

Sécurité et Liberté

Les préalables au bonheur

Ma vie créative fut divisée en deux parties distinctes. La première en gagnant de l’argent pour élever les enfants et jouer un rôle utile dans la société. La deuxième en dépensant l’argent gagné pour acquérir de nouvelles connaissances, les transmettre aux autres et les aider. Les activités immobilières m’ont donné la grande satisfaction de mettre un toit sur la tête de milliers de familles. Mon expansion créative quant à elle se centra sur la psychologie, le feng shui, la peinture, l’écriture, le développement de sites internet et le cinéma. Je me considère privilégié d’avoir pu en quelque sorte passer de l’art des affaires aux affaires de l’art. Cette expérience m’a enseigné que l’on s’enrichit plus en dépensant l’argent qu’en l’accumulant. La leçon que j’en retiens est que les possessions au-delà de l’essentiel sont une entrave à la liberté et donc au bonheur.

Au-delà de l’indépendance financière et de l’autonomie, la sécurité existentielle et la liberté sont nos deux préoccupations majeures. Idéalement notre existence devrait être comme une maison protégée par une montagne dans le dos (terre = sécurité) et faisant face à l’espace ouvert à l’avant (ciel = liberté). Dans la culture occidentale actuelle, la vie de la plupart des gens tourne autour du confort matériel tout en déniant le prix des pertes de liberté. Le dessin illustre comment l’excès de la richesse matérielle vient avec la pauvreté spirituelle et comment le riche mendiant a fini par vendre son âme.

Dans le monde d’aujourd’hui, l’avenir de notre sécurité financière et de notre indépendance est trouble. Chercher la sécurité intérieure et la liberté sont devenus notre défi le plus urgent. Contrairement aux possessions extérieures, notre richesse intérieure devient la nôtre à jamais et personne ne pourra jamais l’éroder, la taxer ou la dépouiller. Il nous faut acquérir dès maintenant un plus grand éveil par le prise de conscience de chaque instant. Telle la vie pré-natale, la lumière est toujours au bout du tunnel jamais avant. La sécurité et la liberté reposent sur la vérité dans l’esprit, l’amour dans le cœur, le bien-être dans le corps, la beauté dans l’âme et la lumière dans l’esprit.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

Donald Trump

Parfois, en perdant une bataille, vous trouvez un nouveau moyen de gagner la guerre. –Donald Trump

Donald Trump

Le courage de renverser les tables

Alors que le mur entre le Mexique et les USA ressemble à une diversion, je pense que Trump finira par avoir gain de cause. Lorsque Trump annonça sa candidature pour la présidence en juin 2016, certains médias annoncèrent qu’il n’avait aucune chance et que sa campagne plierait bagage en quelques mois. C’était sans compter sur la capacité d’endurance requise pour la promotion de projets immobiliers d’envergure tels que ceux qu’il avait développés. J’en sais quelque chose, car telles furent aussi mes activités de promoteur immobilier en Belgique, au Portugal et en Floride durant la première moitié de ma vie professionnelle. Mon plus important développement fut la construction d’une ville de 4000 logements dans la banlieue de Lisbonne et mon dernier projet fut la construction d’un complexe de 400 appartements à Orlando en Floride. Je peux vous dire que chaque projet fut un marathon depuis l’acquisition du terrain jusqu’à l’occupation et la gestion des biens construits, en passant par les difficultés majeures de l’obtention des permis et du financement.

Son passé de promoteur immobilier explique la ténacité, la persévérance et l’endurance exceptionnelle de Donald Trump. Attaqué pendant chaque minute de sa campagne électorale et de sa présidence, il est toujours là deux ans et demi plus tard. Il n’a cessé de faire preuve de courage en prenant les risques de renverser la table du politiquement correct sur tous les fronts, aussi bien nationaux qu’internationaux. La moitié des Américains le soutiennent et l’autre moitié le détestent. Pour expliquer ce clivage, il faut comprendre la lutte à mort entre les deux clans mondialistes qui tirent les ficelles. D’une part l’État Profond de Washington au pouvoir monopolaire depuis plus d’un siècle et en perte de vitesse et d’autre part la Cité de Londres à la vision multipolaire centrée sur la montée de la Chine. Louvoyant habilement entre les deux clans, Donald Trump a survécu aux menaces quotidiennes d’assassinat.

À l’opposé des politiciens traditionnels, Donald Trump a une inlassable ténacité basée sur la réalisation des promesses pour lesquelles il a été élu. Le seul programme de son opposition est d’être anti-Trump. Depuis juin 2016, le monde n’est plus le même et ne le sera plus jamais. Les abus de l’État Profond totalitaire sont maintenant visibles au grand jour et ne pourront plus perdurer éternellement. Les programmes politiques ne se passent pas au niveau des marionnettes mais bien à celui des marionnettistes. Un monde meilleur ne pourra résulter que d’une entente entre les deux clivages de la population et une implosion des clans oligarchiques. À l’opposé de ses adversaires, Donald Trump préfère la paix à la guerre. L’idéogramme chinois du mot “crise” se compose de “danger” et “opportunité”. Dans le monde et dans nos vies, c’est sur la capacité de déstabilisation vers un équilibre entre opposés qu’il faut parier si l’on veut espérer un monde plus libre, plus juste et plus humain.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge