La Lumière

En temps de paix et de prospérité économique on peut vivre n’importe où. En temps de crise économique il faut vivre là où on gagne sa vie. En temps de guerre il faut vivre là où on sauve sa peau. –Ma maman

















Lumière éternelle et amour infini

Il y a toujours de la lumière à la fin du tunnel. Il est important d’avoir la foi dans cette lumière qui jaillira de l’obscurité. Dans la nature ça ne se passe jamais autrement, le soleil revient toujours après la pluie. À chacun et chacune sa vision d’avenir. En ce qui me concerne, je vois la lumière dans un monde plus humain et plus juste symbolisé par le renouveau de l’ère du Verseau. Cette approche me réconforte pour traverser les ténèbres qui précèdent toujours la lumière. Avant de voir le jour, le nouveau-né doit d’abord passer à travers l’obscurité du tunnel utérin. Il n’y a jamais de lumière avant le tunnel et il n’y a pas de raccourci. Refuser l’obscurité ne l’empêche pas de continuer d’exister. Observer les ténèbres telles qu’elles sont est la clé incontournable pour espérer voir la lumière.

Nous ressentons tous et toutes des incertitudes sur notre avenir et sur celui du monde. Nous voulons que notre sécurité et notre confort se perpétuent de façon éternelle. Les politiciens corrompus et les médias vendus au service des ploutocrates nous mentent continuellement pour nous le faire croire. Voir les ténèbres en face demande du courage et de l’audace. Le courage d’arrêter de nous mentir à nous-même et l’audace de renoncer à certaines habitudes et conditionnements. La ploutocratie avec quelques oligarques à son sommet semble diriger le monde. Il ne s’agit plus ici du capitalisme, ni même de ses abus, car son idéologie fut dévoyée par la seule possession de richesses à l’échelle planétaire. Nous ne sommes sur cette terre ni pour être des consommateurs, ni pour se tuer au travail à produire des objets dont nous n’avons aucun besoin dans le seul but d’enrichir les ploutocrates encore plus.

Les causes de nos misères trouvent toutes leurs origines dans la divinisation du pouvoir de l’argent. Nous avons accepté de désacraliser les valeurs naturelles des êtres humains au service du Dieu argent. Ce qui a ouvert la porte à toutes les corruptions, spéculations et divisions ainsi qu’à la multiplication des conflits locaux, nationaux et mondiaux. Les ploutocrates ont renoncé à leurs identités et s’identifiant au pouvoir de leur colossale fortune. Toutefois, ils doivent manger, boire, dormir et aller à la toilette comme tout le monde. Ils ne sont pas plus intelligents que n’importe qui. L’argent ne remplira jamais le vide intérieur qui résulta d’avoir vendu leur âme et qui explique leur besoin jamais satisfait de vouloir toujours plus de pouvoir. Tout extrême finit toujours par se renverser dans son opposé. On se doit de l’espérer pour un retour à la démocratie et à la liberté.

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge

La Fausse Monnaie


La monnaie papier finit toujours pas retourner à sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro ! –Voltaire

Trois Faux-Monnayeurs

Richie, Bernie et Sammy

La spéculation avec de la fausse monnaie marche très bien … jusqu’au jour où tout s’effondre! Trois faux-monnayeurs, Richie, Bernie et Sammy, vont nous donner des leçons pratiques dans notre vie de tous les jours. Richie, le banquier du Monopoly a l’air d’un bon type. Contrairement à la vie réelle, (1) il donne à chacun le même capital pour démarrer le jeu de la spéculation immobilière, (2) ce capital est un cadeau et non un prêt, et (3) il n’a aucune attente à la fin du jeu ni des millionnaires ni des ruinés. Toutefois, le bon Richie a aussi un côté diabolique, car il encourage tous les joueurs (1) à tenter de devenir la seule entité à contrôler le marché immobilier et (2) à se réjouir d’avoir conduit les autres joueurs à la faillite. Blesser les sentiments de sa famille et de ses amis ne vaut pas les gains monétaires du jeu. L’argent du Monopoly est faux, mais la famille et les amis sont réels. Et si tout l’argent du monde était faux? L’argent ne peut pas acheter l’affection et l’amour de nos proches. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, l’union avec nos êtres chers pourrait se révéler critique.

Bernie, le plus grand escroc de l’histoire, développa une opération financière monumentale avec ZÉRO actifs. Durant plusieurs décennies, il se trouva confronté au défi majeur de faire croire à ses investisseurs que ses fausses dettes étaient couvertes par des actifs réels. Tant alla la cruche à l’eau qu’à la fin elle se cassa. Dans le Monopoly Richie a une carte pour sortir de prison, mais Bernie pas. S’il avait choisi son talent de magicien comme David Copperfield, il serait en liberté aujourd’hui. L’argent ne peut pas acheter les talents. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, nos talents pourraient se révéler critiques. Sammy le banquier de la Réserve Fédérale, a continué à imprimer des dollars malgré la suppression de la couverture en or en 1971. Seule la fragile croyance des utilisateurs en est la garantie. Comme pour Bernie, Sammy a dépassé la masse critique où ni pause ni contrôle ne sont plus possibles. Au lieu de gaspiller son pouvoir monétaire en guerres inutiles et biens superflus, Sammy eut mieux fait d’utiliser son expérience plus judicieusement. Et si toute la dette mondiale était fausse? L’argent ne peut pas acheter l’expérience. Si un jour, l’encre sur l’argent venait à s’évaporer, notre expérience pourrait se révéler critique. 

La leçon de Richie: nos êtres chers sont plus importants que l’argent. Les êtres chers n’ont pas de prix. Cultivez vos liens d’amitiés anciens et nouveaux. Vos proches sont irremplaçables. Soyez là pour eux. La leçon de Bernie: nos talents sont plus importants que l’argent. Les talents n’ont pas de prix. Cultivez ce que vous faites mieux que les autres. Non seulement vous en aurez du plaisir, mais qui sait, vos talents pourraient devenir utiles si un jour vous deviez vous réinventer. La leçon de Sammy: notre expérience est plus importante que l’argent. L’expérience n’a pas de prix. Ne cessez jamais d’apprendre des événements de la vie, surtout lorsque les choses ne se passent pas comme prévues. Le bon jugement vient de l’expérience, qui est le résultat de mauvais jugements. Ce cycle se répète à l’infini. En résumé, les êtres chers, le talent et l’expérience sont plus importants que l’argent, mais ne serviraient à rien sans la santé. A quoi sert-il de perdre une vie entière à gagner de l’argent uniquement pour payer le docteur à la fin? Voici mon classement final des vraies valeurs: (1) la santé, (2) les êtres chers, (3) les talents, (4) l’expérience et (5) l’argent. Pour la plupart des gens, l’argent vient en numéro un. Certes il en faut pour assurer l’essentiel vital, mais au-delà sa priorité se situe en numéro 5 …

Dans la lumière et l’harmonie.

Serge