Fausse Europe

Bien entendu, on peut sauter sur sa chaise comme un cabri, en disant : l’Europe ! l’Europe ! l’Europe !… Mais ça n’aboutit à rien et ça ne signifie rien. Je répète : il faut prendre les choses comme elles sont. —Charles de Gaulle, 14 décembre 1965

Depuis la célèbre citation du Général en 1965, l’Europe est un mot qui n’a cessé de faire une grande carrière dans le vide. Je n’ai jamais rencontré une seule personne qui se soit vraiment sentie européenne. Un grand nombre de personnes d’Europe s’identifient à leur nation et certaines souvent plus encore à leur région. À part de l’encre sur du papier en législations stériles et en fausse monnaie, l’Europe n’a jamais rien produit. Aucun résultat utile pour ses pays membres et leurs populations. Ni sur le plan économique, ni sur le plan social, ni sur le plan politique. Rien, un grand zéro. Comment pourrait-il en être autrement puisque l’Europe ne crée aucune valeur ajoutée. La seule chose qu’elle fait c’est collecter de l’argent des pays membres et en restituer une partie, tout en gardant la différence pour payer les institutions et les rémunérations parasitaires. Pour trouver à qui le crime européen profite , il faut suivre la filière de l’argent.

Le 18 novembre 2016, il y a donc deux ans et demi, j’ai publié un article intitulé “Qui Sont Ces Milliardaires Qui Gouvernent Le Monde Et Nos Vies?” En voici l’essentiel.

Il y a deux groupes qui se battent pour le pouvoir financier mondial et toutes leurs décisions sont uniquement fonction des intérêts, alliances et oppositions de leur propre camp, sans le moindre souci pour les populations concernées. Par example, ils décideront de la paix ou de la guerre dans le monde en manipulant politiciens, médias, électeurs et machines à voter. Cet article va vous donner la clé pour comprendre ce qui se trame en coulisses. Les deux groupes financiers en compétition pour le gouvernement du monde sont comme deux familles de la mafia. Non seulement ils opèrent dans la clandestinité, mais ils sont également en guerre les uns contre les autres. D’un côté il y a l’État Profond Américain et de l’autre la City de Londres. Le tableau qui suit explicite côte à côte leurs dirigeants, contrôles et stratégies, et aide à comprendre les questions du passé aussi bien que les alliances et oppositions régissant le présent et l’avenir.

ÉTABLISSEMENT MONDIAL
ÉTAT PROFOND USA

BUSH DYNASTIE
GEORGE SOROS
BARACK OBAMA
HILLARY CLINTON
JANET YELLEN

Banque Mondiale
Federal Reserve System
Devise Unique de Réserve
US Dollar
Goldman Sachs

Leader Unipolaire Du Monde
USA
Europe Divisée
Vieux Paradigme
Déclin – Passé

Guerre Militaire
Paix Financière

ÉLITES MONDIALES
CITY DE LONDRES

ROTHSCHILD DYNASTIE
ROCKFELLER DYNASTIE
THERESA MAY
DONALD TRUMP
CHRISTINE LAGARDE

Fond Monétaire International
Banque Règlements Internationaux
Droits De Tirages Spéciaux
US-Europe-UK-Japon-Chine Devises
JPMorgan Chase

Leaders Multipolaires Du Monde
USA + UK + Russie + Chine
Europe Unie
Nouveau Paradigme
Ascension – Futur

Paix Militaire
Guerre Financière

Que quelqu’un me donne une bonne raison pour soutenir cette Europe bidon. Alors pourquoi élire des centaines de marionnettes qui vont siéger dans le parlement inutile d’une institution qui ne sert à rien pour les pays membres? Les élections font partie partie du spectacle pour distraire la population pendant qu’on lui fait les poches par l’impôt et la spoliation. Quel enfumage !!! Que ce soit Le Pen ou Macron, les marionnettistes et les scénaristes sont les mêmes, eux-mêmes tenus en courte laisse par leurs maîtres. Les élections de dimanche passé n’ont eu d’européennes que le nom et furent avant tout à usage intérieur de chaque pays. Un post intitulé “Les Fausses Élections” publié ce jour sur ce blog analyse la supercherie.

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge

L’Eurasie

La création des États-Unis d’Europe est une nécessité si l’on considère la situation économique et technique. Savoir si l’union suffira à la paix et à la sécurité ne peut être prédit par quiconque avec certitude, mais je pense qu’un “oui” est plus probable qu’un “non”. –Albert Einstein (1949).

Eurasie

Un nouveau continent

Dans une perspective mondialiste, l’Amérique du Nord, l’Europe et les autres continents sont séparés par des océans. Pour tendre vers le globalisme, il faudra bien qu’un jour l’Europe et l’Asie s’unissent en Eurasie. Les stratégies des mondialistes se produisent dans le secret absolu et ne peuvent être déchiffrées que par spéculation. De plus, chaque clan d’oligarques a sa stratégie propre dont seuls un petit nombre ont connaissance. Le clan mono-polaire de l’État Profond des États-Unis est opposé au clan multipolaire de la Cité de Londres qui repose sur l’expansion de la Chine. Comme dans tous les désaccords, une partie lutte pour le statu-quo et l’autre pour le changement. En l’occurence, les USA souhaitent la continuation d’un siècle d’hégémonie et Londres parie sur l’Europe avec la Chine comme point de départ de l’émergence de l’Eurasie. Cela explique les différences fondamentales entre la stratégie de Londres consistant à diviser pour régner aux USA, et unir pour contrôler en Europe. À noter en passant que la population américaine est armée alors que celle de l’Europe ne l’est pas.

Il y a quelques jours j’ai eu une conversation avec quelqu’un de Bretagne qui se sentait plus Breton que Français et qui ne se sentait alors là pas du tout Européen. Pour lui Eurasien ou Martien serait du pareil au même. Comme pour l’Europe, l’Eurasie est une idée séduisante en théorie, mais qui se révèlerait inefficace dans la pratique. Toutes les nations sont enclines à recevoir des fonds de la communauté, mais se dissocient lorsqu’il s’agit de collectiviser les dettes. Reste à construire une nouvelle sorte de gouvernement qui éviterait les erreurs commises en Europe. Le modèle de la Grèce ancienne me semble être une option d’espoir pour l’humanité. Chaque royaume grec était indépendant et dirigé par un roi aux pleins pouvoirs. Toutefois, ils se sont tous unis lorsqu’il s’est agi d’aller combattre les Troyens. Plus petite que la nation, la région permet l’identification individuelle et plus grande une identité collective.

Quoiqu’il soit rare de trouver une citation d’un oligarque, voici ce que disait Edmond de Rothschild en 1970. “Parce que chaque individu éprouve le besoin de se situer dans un milieu restreint, il s’identifiera à une province, que ce soit le Wurtemberg ou la Savoie, la Bretagne, l’Alsace-Lorraine ou le pays Wallon. Dans ces conditions, la structure qui va disparaître, le verrou qui doit sauter, c’est la nation parce qu’elle est inadaptée au monde moderne : tantôt trop petite, tantôt trop grande.” Alors l’Europe des régions? Pourquoi pas? Et pourquoi pas l’Eurasie des régions? Dans la mesure où les populations bénéficieraient de véritable sécurité, de justice et de paix, un tel modèle pourrait être un compromis d’espoir entre la vision d’Edmond de Rothschild et un gouvernement mondial juste et humain. Enfumage attention!! Certains qualifieront ce rêve de naïf ou d’idéaliste. Peut-être? Mais de loin préférable à l’alternative destructrice …

Dans la lumière et l’harmonie,

Serge